Judo Club Satigny

 

Qu'est-ce que le Kagami Biraki ?

 

Dans le monde des arts-martiaux, il s'agit symboliquement du premier entraînement de l'année.
L'occasion de faire un bilan de l'année écoulée, de récompenser et de rassembler.

Souvent, l'événement est parsemée de démonstrations.

Cette cérémonie a été introduite par Jigoro Kano au Kodokan en 1884 et se reproduit chaque année dans divers dojos du monde quelque soit la discipline. 

À genève, plusieurs dojos organisaient déjà cette cérémonie depuis plusieurs années. La 1ère édition organisée par l'association cantonale s'est déroulée le 5 janvier 2020 au Dojo Lancy-Palettes.

 

 

 

À l'origine qu'est-ce que c'est ?

 

Fêté le 11 janvier au Japon, Kagami Biraki signifie "ouvrir le miroir". Traditionnellement, le couvercle d'un tonneau de saké est brisé et le contenu est distribué lors d'une cérémonie. 
On y mange aussi des mochis (une pâtisserie à base de riz) représentant le miroir. C'est en regardant son "reflet" que l'individu fait le point sur l'année écoulée. 

Cette cérémonie daterait de 300 ans, lorsque le shogun Tokugawa brisa le couvercle d'un tonneau de saké avant de partir en guerre. Ce saké fut partagé et la bataille fut gagnée. Une tradition qui porterait chance depuis.

 

 

Vous trouverez l'album complet de l'édition 2020 en cliquant ici (lien flickr). Les photos ont été prises par Michel Jacquier.