Judo Club Satigny

Le Judo

Le Judo est un art-martial japonais qui vise à renforcer le corps et l'esprit des pratiquants grâce à sa formation. Pendant une leçon, un judoka saisit l'adversaire et s'efforce de le maîtriser en le projetant ou en l'immobilisant au sol.

Les élèves débutent le judo pour bien des raisons. Cela peut être pour maintenir une bonne condition physique, d'autres pour devenir fort ou savoir se défendre, pour garder la santé ou pour apprendre à tomber sans se faire mal. Quelques soit la raison, le but du Judo est surtout un moyen d'éducation.
Apprendre le Judo, c'est apprendre à être une personne respectable, forte à la fois physiquement et mentalement.

 

Un code de conduite

Dans l'enseignement du judo, les pratiquants intègrent des valeurs morales importantes qui peuvent aussi servir pour la vie de tous les jours.
Le "code moral" créé en France en 1985 est aujourd'hui adopté par tous les clubs de judo en Suisse.

 

 

L'histoire de la création du Judo

Le Judo, appelé aussi Judo du Kodokan, est un art-martial japonais créé par Jigoro Kano en 1882.
Judo signifie "voie de la souplesse". Il n'avait à cette époque que 22 ans et était tout juste diplômé d'une université.

Le Judo est un dérivé du Ju-Jitsu, un art-martial traditionnel japonais qui utilisaient des techniques de projections et de contrôles comme au Judo, mais aussi des techniques de frappes et de coups de pieds, ainsi que des clefs sur toutes les articulations.


Avant la création du Judo, Jigoro Kano a étudié dans deux écoles de Ju-Jitsu : Tenshin Shinyo-ryu et Kito-ryu, parmi de nombreuses écoles de Ju-Jitsu. Tout en étudiant les techniques, Jigoro Kano pensa qu'il pouvait utiliser cet art comme un moyen d'éducation.

Finalement, il modifia le Ju-Jitsu, qui était une méthode de combat utilisée dans le Judo pour renforcer le caractère. Son dojo s'appelait le Kodokan, ce qui signifie "école où est étudié le chemin", "chemin" étant le concept de la vie elle-même. C'est dans ce dojo qu'il a commencé à enseigner le Judo. 

 

Les deux maximes du judo écritent par Jigoro Kano

Seiryoku Zenyo : Minimum d'énergie pour un maximum d'efficacité
Jita Kyoei : Entraide et prospérité mutuelle

Jigoro Kano espérait que les élèves apprendraient, grâce à la formation du Judo, à utiliser leur corps et leur esprit de la manière la plus efficace possible et d'atteindre la perfection de leur caractère. Il espérait également qu'ils utiliseraient leur aptitude pour le développement de la société. Tout en essayant de devenir une personne respectable en appliquant l’esprit du judo à la vie quotidienne.

 

 

La compétition au Judo

La compétition a toujours fait partie de l'histoire du judo.
Les premiers championnats du monde ont eu lieu en 1956 à Tokyo, il n'y avait qu'une seule catégorie, les Open. Pour les dames, il a fallu attendre jusqu'en 1980 à New York.
Le Judo est devenu sport olympique depuis les jeux de Tokyo en 1964. Le judo féminin à partir des jeux de Barcelone en 1992.

Le Judo de compétition a beaucoup évolué au fil du temps, en parallèle au règlement mis en place qui peut être adapté après chaque olympiade.
Le règlement international (utilisé lors des grandes compétitions comme les championnats du monde, grand slam, grand prix et jeux olympiques) peut être différent du règlement national selon les pays.
Pour faire simple, en Suisse le réglement national est le même que le règlement international, avec des adaptations pour les U15 et les U13.

 

Quels avantages de participer à une compétition ?
Tout en respectant le code moral et les valeurs du judo, la compétition permet aux élèves de relever un défi, de tester l'efficacité de leurs techniques, mais aussi de se mettre en confrontation avec les autres. Après tout, la vie de tous les jours est elle-aussi une perpétuelle compétition. Apprendre à perdre, devoir se relever malgré les difficultés, complète l'enseignement du judo pour aider les pratiquants à devenir fort à la fois pour le corps et l'esprit.

 

L'histoire du Judo Suisse en quelques dates :

1927 :  Hano Rhi (1898-1960), un étudiant coréen commença à enseigner le judo à partir de 1927.
1929 :  Fondation du Judo Sportklub Zürich, premier club de Judo en Suisse fondé par Hano Rhi.
1936 :  Fondation de l'Association Suisse de Ju-Jitsu.
1950 :  Fondation de la Budo Union, il y avait donc deux associations en parallèle en Suisse.
1951 :  L'Association Suisse de Ju-Jitsu change de nom pour s'appeler l'Association Suisse de Ju-Jitsu et de Judo (ASJJJ). Cette même année, les 
 grands maîtres du Kodokan font une visite en Suisse, il s'agissait de Risei Kano, Shigenori Tashiro, Yoshizo Matsumoto et Toshiro Daigo.
1958 :  L'association Budo-Union change de nom en Judo Union.
1958 :  1er championnats suisses individuels et par équipes à Fribourg
1959 :  Le 3 mai 1959, la "Judo Union" et l'"Association Suisse de Ju-Jitsu et Judo" fusionnent pour devenir l' "Association Suisse de Judo" (ASJ). 
 Une section Ju-Jitsu sera créée en 1963. Le nom de l'Association s'est nommée pour un temps "Association Suisse de Judo et Budo"
 (ASJB). Elle était située à Bienne (BE).
1976 :  Le Judo est reconnu comme sport J+S
1998 :  L'Association Suisse de Judo (ASJ) devient la Fédération Suisse de Judo et Ju-Jitsu (FSJ)